Facebook souhaite mieux protéger les adolescents

Publié le par - 0 vues

On a eu l’impression, ces derniers mois, d’une recrudescence du nombre d’incidents parfois graves visant des adolescents sur les réseaux sociaux. Cyber harcèlement, erreur dans la diffusion des messages, etc. Coïncidence ou pas, Facebook annonce qu’il va mieux protéger les jeunes utilisateurs.

Facebook et les adolescents, c’est une relation fusionnelle. On pourrait même dire que les réseaux sociaux et les adolescents, c’est une relation fusionnelle car il n’y a pas que Facebook. L’un a besoin de l’autre, comme l’autre se sert du premier. Décryptage :

  • Une grande partie des comptes sur les réseaux sociaux sont détenus par des adolescents ; et plus important encore : les comptes des adolescents sont parmi les plus actifs. Par ailleurs, les jeunes utilisateurs d’aujourd’hui sont les faiseurs de tendances de demain, et sont aussi ceux qui, demain, disposeront d’une carte de crédit et seront donc en mesure de consommer en ligne.
  • À l’inverse, les adolescents ont besoin des réseaux sociaux car les codes de communication évoluant, c’est aujourd’hui essentiellement par là qu’ils s’expriment et échangent. Au point que certains commentateurs prédisent la mort de l’e-mail au sein de la communauté adolescente, celui-ci étend remplacé par les posts, tweet, message Google + et autres moyens de communication de ce type.

Les réseaux sociaux sont donc particulièrement attentifs aux adolescents. Ils sont très affectés chaque fois qu’un drame humain survient, qu’un adolescent se suicide suite à du cyber harcèlement, ou que la presse dénonce les excès qui s’y produisent. C’est qu’au-delà de l’aspect humain, il y a pour eux une image écornée qu’il faut chaque fois redorer.

Il n’est donc pas tellement étonnant de voir la décision annoncée cette semaine par Facebook de modifier les paramètres par défaut des nouveaux comptes créés par les personnes ayant entre 13 et 17 ans.

Jusqu’à présent, ces comptes n’étaient pas réellement différents des autres au niveau des réglages de base. C’est ainsi qu’un message envoyé sur un mur était visible non seulement par les « amis », mais aussi par les « amis des amis ».

Le changement consiste à segmenter les réglages par défaut des comptes, et à traiter différemment ceux dont le titulaire a entre 13 et 17 ans.

Dorénavant, deux innovations vont voir le jour :

  • premièrement, le réglage par défaut des comptes des adolescents limitera la diffusion des messages aux seuls « amis ». Bien entendu, le titulaire du compte pourra, aussi bien dans les réglages généraux que dans les réglages d’un message spécifique même, modifier la diffusion qu’il souhaite assurer à son message, mais au moins le compte sera-t-il par défaut plus limité que celui-ci d’un d’adulte.
  • Deuxièmement, lorsqu’un message sera diffusé au-delà du cercle restreint des seuls amis, un message automatique sera affiché par le site, prévenant l’adolescent de ce fait, et attirant son attention sur les conséquences de cette diffusion élargie.

Cela peut certes sembler être un petit pas, mais chaque progrès est bon à prendre en cette matière.

Il reste que ce réglage par défaut ne réglera pas le problème du respect de l’âge. Il n’y a en effet aucun contrôle effectué à la création du compte, pour vérifier l’âge du client. En d’autres termes, un adolescent de 12 ans n’a qu’à déclarer qu’il en a 13, et il pourra ouvrir un compte. Plusieurs associations estiment que les nouvelles technologies étant ce qu’elles sont, il y a moyen de faire mieux. Par ailleurs, d’autres associations et observateurs, plus radicaux, estiment qu’il est anormal que le réseau social permette l’ouverture d’un compte dès l’âge de 13 ans.

Il reste un dernier point à régler : le sort des comptes existants.

D’après les communiqués de presse de Facebook, le changement annoncé sera limité aux nouveaux comptes ouverts par les personnes ayant entre 13 et 17 ans. Cela signifie que les anciens réglages par défaut sont maintenus pour les comptes déjà ouverts. On entend déjà, sur le net, des voix qui s’élèvent pour saluer l’initiative de Facebook mais demander que ce changement s’applique à tous les comptes ouverts pour autant que le titulaire ait entre 13 et 17 ans, et pas seulement aux nouveaux comptes.

Plus d’infos

En lisant notre actualité précédente sur le cyber harcèlement chez les adolescents.

Droit & Technologies

Soyez le premier au courant !

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations

close

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

OK