La Russie filtre les sites pornographiques pour inciter les gens à repeupler le pays

Publié le par - 827 vues

Au début on a cru à une blague, mais apparemment l’information est confirmée : pour inciter les gens à faire plus d’enfants et repeupler le pays, les autorités russes ont décidé de bloquer les deux plus grands sites pornographiques du monde : Pornhub et Youporn.

La politique

Les gouvernements qui bloquent des sites, ce n’est pas une première.

Habituellement, c’est l’information politique qui est mise sous contrôle.

La Chine en est un exemple. La révolte de la place Tiananmen n’a jamais existé. La révolte du Tibet non plus. Toutes ces informations ne sont pas accessibles pour les internautes chinois, sauf à recourir à des techniques relativement sophistiquées de contournement des filtrages mis en place par le pouvoir.

On se souvient, en 2010, qu’après avoir gentiment collaboré avec le gouvernement chinois pendant quatre ans, Google avait été décidé de libéraliser les recherches. Le gouvernement chinois avait très peu apprécié, et le ton était monté entre Washington et Pékin. Depuis lors, un modus vivendi a été trouvé et les chinois vivent à nouveau avec un Internet sous contrôle.

On se souvient aussi, plus récemment, de la reprise en main par le gouvernement turc des contenus offline et online des quotidiens d’opposition. Le 4 mars 2016 l’édition turque de Zaman était mise sous tutelle judiciaire, à la demande du gouvernement. Devant les TV internationales médusées, la police chargeait les manifestants enchainés devant l’immeuble de la rédaction et s’emparait du journal. Dire que c’était avant le coup d’Etat …

La pornographie interdite

Parfois, ce sont des contenus non-politiques qui sont visés.

La pornographie par exemple, est interdite dans un certain nombre de pays, notamment du côté du golfe persique. Il n’est pas rare que les autorités locales demandent aux fournisseurs d’accès de filtrer le contenu pour adultes, avec plus ou moins de sévérité selon les Etats.

L’interdiction russe

La Russie vient d’inventer un nouveau concept : l’interdiction de certains sites pornographiques parce que la masturbation devant l’écran nuirait gravement à la démographie nationale, pas très vigoureuse il est vrai.

L’agence gouvernementale de surveillance des télécommunications, Roskomnadzor, a demandé aux fournisseurs d’accès à Internet de bloquer Pornhub et Youponr – leaders mondiaux – sur le territoire russe après des décisions de deux tribunaux.

Ce n’est donc pas la protection de l’enfance qui est invoquée, comme ce fut le cas en 2015 en Russie toujours. Cette fois, c’est une décision politique, validée par les tribunaux et reposant sur la loi relative à la pornographie, consistant à inciter les gens à se détourner de la pornographie en ligne pour « rencontrer quelqu’un dans la vraie vie » et contribuer à l’effort national de repeuplement.

À quand la Légion d’honneur pour ceux qui ont trois enfants ou plus ?

Mao, un autre pionnier de la démographie contrôlée, doit bien rigoler là-haut.

Droit & Technologies

Soyez le premier au courant !

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations

close

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

OK