Nouveau dossier en ligne : le protocole IPv6 et la vie privée

Publié le par - 290 vues

Nous avons le plaisir d’annoncer la récente mise en ligne d’un nouveau dossier, consacré cette fois à la protection des données à caractère personnel. Tout réseau de télécommunication, qu’il s’agisse du réseau téléphonique ou du réseau Internet, nécessite l’attribution de numéros uniques à l’échelle mondiale. Sur Internet ce numéro qui identifie une machine particulière au…

Nous avons le plaisir d’annoncer la récente mise en ligne d’un nouveau dossier, consacré cette fois à la protection des données à caractère personnel.

Tout réseau de télécommunication, qu’il s’agisse du réseau téléphonique ou du réseau Internet, nécessite l’attribution de numéros uniques à l’échelle mondiale. Sur Internet ce numéro qui identifie une machine particulière au niveau mondial est l’adresse IP (Internet Protocol). Historiquement, ce numéro a toujours été composé de quatre octets, ce qui permet d’identifier plus de quatre milliards de machines distinctes. Chaque internaute présent sur Internet peut donc être identifié par ce numéro unique.

Pour des raisons techniques, il semble que cet espace de quatre milliards d’adresses soit proche de la saturation. La structure de cette addresse IP est donc en train de se modifier et sera notamment portée de 4 octets à 16 octets. Dans ces 16 octets, le protocole Ipv6 recommande que 6 de ces 16 octets soient constitués par le numéro de série électronique de la carte réseau Ethernet présente sur l’ordinateur personnel. Ce numéro de série (addresse MAC (Medium Access Control)) est un numéro unique au monde gravé dans l’électronique de la carte réseau de type Ethernet, le standard pour constituer des réseaux locaux connectés à Internet. Ce numéro de série posait un problème de vie privée auparavant mais restait normalement interne au réseau local et n’était pas transmis sur le réseau Internet.

Avec le déploiement de la nouvelle numérotation Ipv6, chaque machine et donc chaque internaute, transmettra, le plus souvent à son insu, et sans qu’il puisse s’y opposer, un numéro de série unique au monde et stable dans le temps. Ce numéro sera transmis quelque soit le service utilisé sur Internet : envoi de courrier électronique, forums de discussion, accès aux moteurs de recherche (pour chercher les horaires des offices des mosquées, l’adresse d’un syndicat, du viagra ou des traitements pour guérir le sida, pour lire certains articles des journaux en ligne, etc.

Inutile de dire que cette technique pose des tas de problèmes en regard de la vie privée. L’étude de Jean-Marc Dinant passe en revue plusieurs d’entre eux.

L’étude est accessible en cliquant ici

Droit & Technologies

Soyez le premier au courant !

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations

close

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

OK